Démocratie participative, Covid-19

Demain est à nous : votez et participez aux débats !

Suite à la crise sanitaire provoquée par la pandémie de coronavirus, le Département de l'Aude a souhaité donner la parole aux Audoises et aux Audois afin d'envisager, ensemble, le monde de demain. Depuis le 19 mai et jusqu'au 14 juillet prochain, chacun est invité à déposer son idée sur la plateforme collaborative Demain est à Nous. Il est également possible de débattre sur les principaux sujets soulevés et de voter pour des propositions. 

Publié le

La Plateforme Demain est à nous a été mise en place par le Département suite à la crise sanitaire pour donner la parole aux Audoises et Audois et réfléchir ensemble au monde d’après. Mise en place le 19 mai dernier, chacun peut y déposer une contribution jusqu’au 21 juillet prochain. 

Alors président du conseil départemental, André Viola (*) a nommé Jacques Galantus, président du conseil économique, social et environnemental, pour constituer une commission de suivi chargée du bon déroulement de ce projet de démocratie participative.

La commission est composée de quatre membres de chaque instance participative du Département :

  • le conseil économique, social et environnemental (CESE)
  • le Conseil départemental des jeunes (CDJ)
  • le Conseil départemental pour la citoyenneté et l’autonomie (CDCA)

Cinq thématiques soumises au débat pour réfléchir, ensemble, au monde de demain dans l'Aude

Après avoir laissé, dans un premier temps, libre cours aux contributions, la commission a classé les propositions déjà recueillies selon 11 thématiques une fois le cap des 100 propositions franchi.

Afin de continuer à avancer dans la réflexion collective, les Audois.es sont maintenant invités à débattre sur les principales thématiques soulevées par les contributeurs.

Cinq d'entre elles ont été particulièrement sollicitées : 

  • la question des mobilités douces en milieu rural
  • les circuits courts et leur approvisionnement 
  • le télétravail dans le département
  • la mise en place d’une plus large démocratie participative sur le territoire
  • le développement du tourisme audois

Pour participer au débat, il suffit de se rendre sur la plateforme Demain est à nous, via le site jeparticipe.aude.fr

 

Jusqu’au 21 juillet, chacun peut donc participer à l’invention du monde d’après de plusieurs façons : contribuer directement sur la plateforme en déposant ses propositions, voter pour les contributions déjà existantes et/ou de prendre part aux nouveaux sujets de débat. À vous de jouer !

(*) Démissionnaire, il a été remplacé par Hélène Sandragné, élue le 2 juillet dernier.